Niort : la Camif espère destituer Ikea en surfant sur le « made in France »

Alors qu’il allait fermer entre 2008-2009, la Camif veut raffermir son positionnement de spécialiste de la vente à distance de mobilier. Pour cela, l’entreprise originaire de Niort compte sur une économie collaborative et le « made in France », avec comme objectif prendre la place d’Ikea.

« On gagne à nouveau de l’argent depuis deux ans. En 2015, notre bénéfice net est de 250.000 euros. » indique Emery Jacquillat, PDG du groupe.

Le chiffre d’affaire de l’entreprise en 2015, était de 40 millions d’euros, soit un bond de 15%. Emery Jacquillat a racheté la Camif en 2009 après avoir été liquidé en 2008. Il a depuis entièrement transformé le modèle de l’ex spécialiste en PVC pour se baser sur la vente en ligne et mettre privilégier les meubles fabriqués avec une touche française. La logistique et le service clients sont assurés par un servce externe, les boutiques ont été fermées. Aujourd’hui, l’entreprise concentre 60% son offre sur du « made in France ».

Pour 2016, le groupe compte atteindre une croissance de 18% et faire en sorte que sa rentabilité soit quintuplé avec comme but d’aller prendre la place d’Ikéa. Admettant qu’il se trouve à des années-lumière du leader suédois avec 30 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel, Emery Jacquillat juge cependant que le modèle d’Ikéa, axé sur des points de vente infinis avec parcours d’achat imposé, est démodé.

« Les consommateurs ont changé et comprennent que les premiers prix et les meubles conçus en Chine sont plus couteux pour eux que d’acheter de la qualité. Ils veulent maintenant avoir une meilleure information de qu’ils achètent, comme la provenance des pièces, l’histoire du meuble, et autres…. C’est ce que nous leur proposons, et ça fonctionne. » souligne M. Jacquillat.

La Camif envisage ainsi renforcer encore plus sa taille locale et collaborative. Et ce, en procédant à l’ouverture en mars d’une marketplace, pour multiplié par deux son offre produits et à raffermir son maillage territorial, particulièrement avec du mobilier provenant de petits artisans. Le site va aussi des jouets « made in France » pour élargir sa clientèle.

Cindy

Passionnée de décoration et de paysages magnifiques. Bref j'aime ce qui est beau, qui vide l'esprit et qui est sain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *