La réglementation thermique, pour une consommation d’énergie maîtrisée

Publié par Cindy 479 views0

La réglementation thermique, ou RT 2012, fixe les seuils de consommation d’énergie maximale autorisée pour les bâtiments neufs. Si elle a pour but de contrôler, limiter et réduire les dépenses énergétiques, la nouvelle réglementation, prévue pour 2020, ira encore plus loin.

Quelles sont les exigences de la RT 2012 ?

L’objectif de la réglementation thermique de 2012 est de réduire la consommation énergétique des bâtiments neufs, pour réduire la facture et économiser les ressources. Cela passe par :

  • L’efficacité énergétique minimale du bâti (BBio max) : réduire les besoins en chauffage et éclairage grâce, notamment, à une meilleure isolation.
  • L’exigence de consommation maximale (Cepmax) : la quantité d’énergie utilisée pour répondre aux besoins du foyer ne doit pas dépasser 50 kWh/m2/an.
  • Le respect du confort d’été et de la température intérieure conventionnelle.

Des facteurs à prendre en compte autant pour la construction que pour l’équipement de votre maison, notamment pour l’installation d’une climatisation et le chauffage.

Mettre sa maison aux normes

Avant toute chose, il est impératif de faire effectuer le bilan énergétique de votre habitation, afin de déterminer ses points faibles en matière d’économie d’énergie. Un professionnel habilité examine en détail le chauffage, l’isolation, les vitres, le sol, le toit, les murs, l’exposition au soleil et les matériaux. Cet examen minutieux lui permettra de vous remettre un bilan détaillé ainsi que ses recommandations afin de réduire votre consommation d’énergie et respecter la RT 2012.

Suite à ce bilan, afin de rénover votre habitation pour la mettre aux normes énergétiques et réduire votre facture, il y a plusieurs choses à entreprendre, à commencer par des travaux d’isolation pour éviter les déperditions d’énergie. Un chauffage moins gourmant et un système de ventilation vous permettront également de belles économies. Le coût non négligeable de ces travaux doit être vu comme un investissement que les économies ainsi faites auront tôt fait de compenser. Vous pouvez, de plus, bénéficier d’aides financières et d’un allègement d’impôt pour encourager vos démarches vers la transition énergétique.

2020, un pas de plus

La réglementation énergétique prévue pour le 1 janvier 2020 sera encore plus exigeante, puisqu’elle demandera non seulement d’éviter les déperditions d’énergie, mais elle exigera également que les foyers produisent autant d’énergie qu’ils n’en consomment. Un message clair et un encouragement à l’utilisation des énergies renouvelables et matériaux écologiques, pour une économie d’énergie sans perte de confort.